Lunar Park de Bret Easton Ellis

Lancée dans la littérature américaine contemporaine, j’ai tenté un nouvel essai avec le « bad boy » new yorkais, Bret Easton Ellis. J’étais restée dubitative face à « Glamorama », l’un de ses romans cultes avec « American Psycho ». « Lunar Park » m’a convaincu. Ce n’est donc pas un hasard qu’il ait été élu meilleur livre de l’année 2005lunar-park par le Magazine Lire !

Dans ce roman d’autofiction, l’auteur se met en scène dans un nouveau contexte familial. Il quitte la jungle urbaine et tous ses travers pour endosser des nouveaux rôles de mari et père dans une banlieue cossue. Très vite, ses démons le rattrapent et un nouveau réapparait, le célèbre Patrick Batteman, célèbre « héros » d’American Psycho…

Tous les thèmes chers à l’écrivain sont ici abordés, dans son style net et corrosif. Très vite, le lecteur est happé par les personnages, leurs réalité, leurs mensonges, la paranoïa du narrateur. Le passé semble ressurgir avec le lien paternel dissout. Les personnages se dévoilent et l’histoire se révèle…

Pour en savoir plus sur Bret Easton Ellis et Lunar Park : l’ExpressSalon Littéraire

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s