Femme masquée de Anne-Laure Thiéblemont

C’est une édition à titre posthume que nous livre les éditions Cohen Cohen avec ce beau roman de Anne-Laure Thiéblemont.

Les soeurs Lambert, Catherine (l’ainée) et Audrey, vivent dans un bel hôtel particulier légué par leur père et rempli d’oeuvres d’arts. Le vol d’un de ces tableaux particulièrement précieux, « Femme masquée » de Goya va déclencher un séisme familial. Pourquoi ce seul objet volé, il y en a tant d’autres de valeur ? Pourquoi Catherine refuse-t-elle de déclarer ce cambriolage à la police ? Et pourquoi toutes ces oeuvres ne sont elle pas assurées ? Audrey commence ses investigations. C’est un autre tableau, un petit paysage peint par Seurat qui va la mettre sur une piste bouleversante. Avec la découverte d’un numéro, qui sans nul doute, correspond à une référence d’inventaire nazi ! Quelle peut être la signification de cela ? Audrey doit absolument percé ce secret…

L’auteur, avec ce troisième polar, nous livre les dessous du trafic des oeuvres d’art spoliées par les nazis. Journaliste spécialisée dans l’art, Anne-Laure Thiéblemont a préalablement publié deux romans chez Liana Lévi. Le collectionneur (sur le trafic d’art précolombien) et La Mouche d’Alexandrie (autour de la photographie d’art).

L’avis de L’Express (8 mai 2019)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s