« Les gens » et « La Traversée » de Philippe Labro : deux très beaux moments de lecture !

Un grand homme toujours en action Monsieur Philippe Labro : grand reporter, journaliste présentateur, directeur de radio, réalisateur de longs métrages et aussi Ecrivain. C’est sous ses traits que je l’ai récemment découvert. Au travers de 2 œuvres qui m’ont totalement séduite.

les_gens_philippe_labro« Les gens » ? Ce sont notamment Maria, Caroline et Marcus, les trois personnages clés de ce roman. L’auteur nous dresse tour à tour l’histoire de chacun d’entre eux : une adolescente orpheline en marge de la société, une cadre supérieure trentenaire et un animateur de Show TV américain. Il nous dessine leur vie, leurs sentiments, nous livre leurs secrets, chacun dans son univers, entouré d’autres gens. Des destins parallèles parfaitement bien restitués avec une montée de suspens qui donne envie de tourner les pages… Le lecteur devine que ces personnages vont se rencontrer. Comment ? C’est là la magie du grand romancier. Au delà de l’intrigue qui est parfaitement bien menée, Philippe Labro dresse un portrait très réaliste de notre société contemporaine. Chargés de vécu et de ressenti, « les gens » est une analyse fine de notre société, de la solitude, du paraitre, du mal être, de l’absence d’amour….

la_traversee_philippe_labro« La Traversée » est dans un tout autre registre puisqu’il s’agit d’un livre témoignage de Philippe Labro sur sa maladie et plus précisément sur ses moments vécus en réanimation. Il nous raconte son expérience, l’approche de la mort, le combat mené pour se maintenir en vie. Il nous livre les pensées et images qui lui sont alors apparues. Un livre extraordinaire, avec des mots justement choisis, tout en pudeur, qui font du lecteur un compagnon de lutte contre la mort.

 

En savoir plus :  « Les Gens » lu par Yann Moixla Traversée aux éditions Gallimard

Enregistrer

Publicités

Les Désorientés de Amin Maalouf

les_desorientes_amin_maalouf
Coup de cœur !

Un grand coup de cœur pour ce roman inspiré de la vie de l’auteur. Tout débute par un appel « de revoir ». Le narrateur est réveillé en pleine nuit. L’un de ses amis d’enfance est en train de mourir dans leur pays natal. L’auteur l’a quitté il y a des décennies, n’acceptant pas l’état de guerre permanente et se jurant de ne plus y revenir. Il décide cependant, sur le champ, d’y retourner, pour revoir une dernière fois cet ex-ami dont il ne voulait plus entendre parler. Réminiscence du passé… Que sont devenus leurs amis de jeunesse ? Est-il possible d’envisager de se retrouver, malgré les clivages et les cassures dues à la guerre ? Amin Maalouf questionne le lecteur sur l’acceptation, l’écoute et la compréhension de l’autre. Quid du jugement définitif qui ne laisse plus place au dialogue ? Un « roman » sensible dont le thème est plus que jamais d’actualité !

« Le Palais des Miroirs » d’Amitav Ghosh

palais-des-miroirs
Le palais des Miroirs d’Amitov Ghosh

Ce roman (pas si récent) est une invitation à prolonger l’été et les voyages ! Le palais des Miroirs est une grande fresque haute en couleurs, personnages et histoires  qui nous transporte à la fin du 19ème siècle, dans une partie de l’Asie (Birmanie, Malaisie, Inde), sur les traces d’un jeune indien orphelin.. et se termine à notre époque. Au passage, le lecteur découvre la fin du royaume birman, la colonisation anglaise, les conséquences pour les populations, les différentes guerres de territoires, la transformation économique, les changements de rites, le poids des cultures… Un roman « éduquant » avec un questionnement toujours d’actualité ! A lire absolument…

En savoir plus   The Glass Palace – l’Express

Enregistrer

Le cahier de notes et la carte de visite…

Le cahier, techniquement parlant,  désigne l’assemblage d’une ou plusieurs feuilles de parchemin ou de papier, pliées, découpées, cousues ou attachées. Avec l’arrivée du papier en occident à partir du XIe siècle, les cahiers commencent à voir le jour. Au XVe siècle, l’imprimerie en produit de différentes tailles et épaisseurs, souvent pour des usages administratifs ou comptables. Puis les cahiers et carnets deviennent des supports personnels pour rassembler ses pensées, avec le cahier journal ou faire part de ses découvertes, avec le carnet de voyages… En 1789, 60 000 cahiers de doléances sont édités… Aujourd’hui, le cahier est incontournable ! Depuis l’enfance, il nous suit dans notre quotidien. Dans la vie professionnelle, l’ordinateur, la tablette, les smartphones ne le délogent pas, bien au contraire… Tout comme la carte de visite, le cahier personnalisé ou non,  reste l’outil de référence en entreprise !

The Concept Book crée et édite en France des cahiers et carnets
cahiers personnalisés The Concept Book

 

 

Enregistrer

Rattrapages…

Pour l’été, rien de tel que de bons romans à savourer devant la mer, à la campagne ou à la terrasse d’un café… Première session :La_clarinette

  • « La Clarinette » de Vassilis Alexakis … une « conversation » avec des proches morts, un ami malade, entraine le lecteur dans l’univers de Vassilis, entre la France et la Grèce.. Passé et Présent se recoupent, baignés par l’actualité politico-économique et les sentiments de l’auteur. Un très beau livre soulignant également l’importance des langues.
  • « La Saison des Bijoux » de Eric Holder… un registre plus léger pour ce roman qui relate l’univers des marchés et la vie de camelots, avec la famille de Bruno qui arrive pour une saison (ou plus ?),  dans un village de la côte atlantique. Une peinture délicate et attentive d’un univers particulier et méconnu.
  • « L’été d’Agathe » de Didier Pourquery… le roman poignant d’un père pour sa fille morte l’été 2007, d’une maladie incurable. Un hymne à la vie et à l’amour, un hommage à une jeune femme tant aimée par tous ses proches qui restera toujours présente parmi les siens.

Enregistrer

L’orangeraie de Larry Tremblay

Un roman d’actualité, récompensé par Le Prix des Libraires du Québec (2014).l_orangeraie_Larry_Tremblay

Une orangeraie au Moyen Orient. Une vie simple, à l’écoute de la nature, une vie belle à priori pour ces 2 frères jumeaux et leur famille… Jusqu’au jour où tout bascule, lorsqu’un groupe armé fait pression sur leurs parents pour utiliser l’un des deux et servir sa cause, au nom de la religion et de la guerre ! Que peut-il advenir ?

Roman paru aux Editions Gallimard

 

Enregistrer

Le Caravage à l’honneur…

Le Caravage fait encore beaucoup parler de lui…

Au Musée des Beaux Arts de Caen, une exposition autour du tableau « le Souper à Emmaüs » met à l’honneur ce grand peintre italien de la fin du XVIème siècle et sa technique particulière, si contemporaine…

Le_souper_a_emmaus_Le_Caravage_1606

Dans Le Caravage  » la palette et l’épée », le premier tome de la dernière œuvre BD de Milo Manara, l’auteur illustrateur commence un diptyque dédié à la vie du peintre à compter de son arrivée à Rome. Ses modèles choisis parmi les prostituées pour illustrer ses tableaux religieux lui valurent parfois la censure, ses prises de partie, la prison quelquefois. Milo Manara met en scène également dans cette Bande dessinée, la Renaissance, époque qui lui est si chère et Rome, la ville des Papes mais aussi de toutes les débauches.

Le_Caravage_Milo_Manara

 

« Les gens dans l’enveloppe » d’Isabelle Monnin

« Les gens dans l’enveloppe », un roman de cette rentrée littéraire ou plutôt un roman suivi d’une enquête.les gens dans l'enveloppe

C’est le parti pris de ce livre. A partir de photos achetées aux enchères sur Internet, l’auteur part en quête d’existences. Qui sont ces personnes ? Où ont-elles vécues ? Comment ? Il semble y avoir de la tristesse sur certains visages, trop de sérieux…

L’écrivaine a choisi de découper son livre en 2 parties. Une première dédiée au roman. Isabelle Monnin imagine la vie de ces personnes à partir de son ressenti devant ces photographies. Puis dans un second temps, elle décide de confronter ses personnages à la réalité. Que sont devenus ces gens ? Où sont-ils ? Débute alors les recherches. De rendez-vous en entretiens, le lecteur approche cette famille de l’enveloppe, pour une réalité qui déroge souvent à la fiction.

A voir ou revoir :  La Grande Librairie avec Isabelle Monnin

Les Gens dans l’Enveloppe – éditions JC LATTES

Splendeurs et misères au Musée d’Orsay…

Une première pour cette exposition consacrée au thème de la prostitution et à sa représentation expo-splendeurs_et_miseresdans les arts des années 1850 à 1910.

Tableaux, sculptures, photographies… sont ici réunis pour nous livrer la vision de la société parisienne de la deuxième partie du dix-neuvième siècle. Des courtisanes aux maisons closes, de nombreux artistes ont illustré la « prostitution » sous toutes ces formes.

Une belle exposition à noter dans vos carnets et à découvrir au Musée d’Orsay – Paris – jusqu’au 17 janvier 2016.